septembre 23, 2021

Piparkakkuja (biscuits aux épices)

La période de Noël est, ici comme partout, l’occasion de se préparer des friandises réservées à cette époque de l’année.  Les “piparkakut” sont probablement celles qui sont le plus typique et qui doivent absolument figurer sur les tables au mois de décembre.  
Ces petits biscuits bruns, un peu ressemblants aux speculoos, partagent trois des quatre épices qui composent le glögi : la canelle, le gingembre et les clous de girofle.  Les Finlandais les achètent souvent en boîte, ou bien sous forme de plaques de pâte qu’il ne reste plus qu’à découper et cuire. Pourtant, ils sont à peine plus difficile à préparer que les “étoiles de Noël”, une fois qu’on s’est procuré les ingrédients. Quand ils sont prêts, on peut s’amuser en famille à les décorer avec du glaçage de toutes les couleurs, à les percer pour en faire des pendentifs à offrir à ses proches, etc. Certains en font même de jolies constructions – la version biscuitée des maisons en pain d’épice ! 
Je vous ai donc trouvé une recette très typique et bien meilleure que ceux que l’on achète tous faits.   Elle est très proche de celle de Maurelita, qui utilise des quantités d’épices un peu différentes.  N’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure, c’est rapide, délicieux, et si joli !

Ingrédients :

– 1,5 dl de sirop de sucre brun (tummaa siirappia) ou de sirop d’érable
– 2 dl / 180 g de sucre
– 250 g de beurre
– 1 c. à s. de canelle
– 1 c. à s. de gingembre en poudre (inkivääriä)
– 1 c. à s. de clous de girofle en poudre (neilikkaa)
– 0,5 c. à c. de sel
– 1 c. à s. de cognac
– 2 oeufs
– 2 c. à c. de bicarbonate de soude (ruokasooda)
– 9 dl / 630 g de farine

Préparation :

1. Dans une casserolle, faire chauffer à feu moyen le sirop, le beurre, le sucre, les épices et le cognac.  Laisser cuire en mélangeant constamment jusqu’à ce que tous les ingrédients forment un mélange homogène et brillant.  Laisser ensuite refroidir pendant environ une demi-heure.
2. Lorsque le mélange est tiède, le verser dans un grand plat.  Ajouter les oeufs et battre.  Ajouter ensuite la farine mélangée avec le bicarbonate de soude.  Le plus facile est de le faire en trois fois : le premier tiers de farine peut se mélanger au fouet, le deuxième à la palette et le troisième à la main. Malaxer jusqu’à ce que la pâte soit homogène puis laisser reposer au frais.
3. Faire chauffer le four à 175°c.  Commencer par faire un test avec un petit peu de pâte : l’applatir sur 3 ou 4 millimètres, lui donner une forme et faire cuire.  Si elle s’étale pendant la cuisson, cela signifie que la pâte manque de farine.  En rajouter jusqu’à ce que le biscuit cuise sans problèmes.

4. Etaler l’ensemble de la pâte sur 3 ou 4 millimètres ; ne pas hésiter à faire les biscuits les plus fins possibles car ils vont gonfler légèrement pendant la cuisson. Découper les biscuits à l’emporte-pièce ; la forme la plus typique est la fleur, mais on trouve toutes les formes liées à Noël.  Placer les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, pas trop près les uns des autres, et cuire pendant 6 à 9 minutes.  Les biscuits ne doivent que très légèrement dorer. Ils sont mous au moment de les sortir du four mais durcissent en refroidissant.

Laisser refroidir complètement puis garnier à volonté avec du glaçage coloré.  Ils sont délicieux tels quels, mais vous pouvez aussi tenter des combinaisons a priori improbables qui ont pourtant fait leurs preuves : servez-les avec un peu de fromage bleu ou de brie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *