septembre 25, 2021
Découvrez le meilleur moyen de faire pousser du persil

Découvrez le meilleur moyen de faire pousser du persil

Découvrez le meilleur moyen de faire pousser du persil

Le persil est une herbe polyvalente, qu’on aime ajouter à nos plats, surtout quand il est frais. C’est donc pratique d’en avoir à la maison en tout temps.

On peut faire pousser du persil plat ou du persil frisé en le démarrant à partir de graines à l’intérieur ou en le cultivant dehors, dans le jardin. Il pousse plus facilement dans les climats plus chauds, où le temps est clément. 

Ses graines doivent être placées à au moins six pouces (environ 15 cm) les unes des autres, dans une terre humide et fraiche, régulièrement arrosée. 

La croissance surviendra d’en environ trois semaines et sera complète au bout de 70 à 90 jours. On utilise un engrais riche en nutriments tous les mois et paille autour de chaque plante afin de maintenir la température. 

Quand les branches atteignent quelques centimètres de croissance, on utilise des cisailles de cuisine pour récolter le persil au ras du sol.

Persil à feuilles plates ou à feuilles bouclées: lequel cultiver?

On peut cultiver deux types de persil: celui à feuille plate et celui à feuille bouclée. Les deux variétés offrent une excellente saveur, mais sont sujettes à se développer différemment dans différentes conditions. 

Le persil frisé a une belle apparence dans un jardin, donc les personnes qui préfèrent un jardin esthétique peuvent le préférer. Par contre, les cuisiniers ont tendance à préférer le persil plat, qui a une saveur plus prononcée.

Le persil à feuilles plates pousse mieux dans les climats et le sol plus chauds, par rapport au persil à feuilles bouclées. Il faut prendre en compte la météo dans son secteur avant de décider quel type de persil cultiver dans son jardin. Si on a des hivers doux et des étés chauds, les feuilles plates peuvent donner de meilleurs résultats.

Avant de planter

Le moment pour planter du persil dépend en grande partie de l’endroit où on vit. Au Québec, évidemment, le mieux est pendant les mois les plus chauds. Le persil pousse mieux sans gel ni condition météorologique extrême. Donc on vise un temps clément.

Certaines personnes préfèrent commencer à cultiver leur persil à l’intérieur, pour ensuite pouvoir le transférer facilement dans le jardin lorsque la météo est optimale. 

Pour commencer à faire pousser du persil dans la maison, on doit planter les graines environ 10 à 12 semaines avant le dernier gel printanier habituel. Certains jardiniers préfèrent faire tremper les graines pendant la nuit avant de les planter pour relancer la germination. On laisse les pots près d’une fenêtre chaude et ensoleillée.

Comment préparer le sol

On transfère le persil à l’extérieur environ 3 à 4 semaines avant le dernier gel, pour lui donner le temps de s’implanter pour mieux résister aux conditions extérieures, tout en lui permettant de se développer dans un environnement extérieur optimal.

Le sol doit être riche en minéraux et humide, avec un pH qui se situe entre 5,5 et 6,7. Pour une croissance maximale, on ajoute un engrais à libération lente au sol avant ou après la plantation. On met du paillis autour de la plante pour maintenir le sol à une température optimale, mais pas à la cime, pour éviter les risques de pourriture.

Adobe Stock

Comment planter du persil

Le persil doit être planté environ six à huit (15 ou 20 cm) pouces d’intervalle. Le jardin ne doit pas contenir de mauvaises herbes, pour qu’on puisse voir quand le persil commence à germer. Le persil doit aussi recevoir beaucoup de soleil pendant la majeure partie de la journée. Cette herbe pousse bien lorsqu’elle est plantée près d’autres cultures, comme la tomate ou le maïs.

Pour planter du persil dans le jardin à partir de graines , on doit creuser de petits trous et mettre une graine dans chacun d’eux. On doit couvrir chaque graine avec seulement environ un pouce de sol. Avant de transplanter du persil commencé avez à l’intérieur, il faut attendre qu’il ait une croissance d’environ trois pouces (environ 7,5 cm). 

Après avoir planté, on arrose bien le persil.

Comment bien prendre soin de persil

Le persil a besoin d’un arrosage en profondeur, au moins une fois par semaine et peut-être plus, selon la météo de la région. Si on ne peut vérifier fréquemment l’humidité de du sol accueillant le persil,’un système de goutte à goutte automatique est une bonne option.

Un arrosage régulier et uniforme est particulièrement important pour les plantes de persil, surtout quand les graines germent et pendant les mois les plus chauds. Cela parce qu’elles peuvent se dessécher rapidement.

Il est important de ne pas laisser de mauvaises herbes au jardin, car le persil peut être confondu avec elles.

Le paillis autour des plants de persil aide à empêcher les mauvaises herbes de pousser dans leur zone.

On peut fertiliser le persil environ une fois par mois, pour obtenir une croissance optimale.

Prévenir l’infestation par des ravageurs

Un des pires ennemis du persil: les chenilles du ver du persil. Elles se nourrissent avec férocité du persil et le détruisent si on ne les contrôle pas. On les reconnait à leurs corps verts et leurs bandes noires et jaunes.

On peut utiliser des couvertures de rangées sur le persil pour éloigner ces bestioles indésirables des plantes ou utiliser un insecticide biologique pour les tuer.

Les pucerons, ces petits insectes qui se rassemblent et se nourrissent sur le dessous de plusieurs types de feuilles de plantes, sont aussi nuisibles au persil. Ils peuvent être difficiles à détecter, jusqu’à ce qu’ils aient envahi les plants de persil, se cachant sous les feuilles.

On peut utiliser un savon ou une huile insecticide, comme l’huile de canola, pour en enduire le persil et éviter une infestation supplémentaire de pucerons.

Adobe Stock

La récolte et l’entreposage du persil

Il faut généralement entre 70 et 90 jours après le semis pour que le persil soit prêt à être récolté. On remarque alors ses feuilles vert vif et quelques centimètres de croissance. Il vaut mieux récolter les plus jeunes plants pour obtenir le maximum de saveur; elles généralement un peu plus fines que les brins plus établis.

La meilleure façon de récolter le persil est de couper les branches au niveau du sol à l’aide de  ciseaux de cuisine, pour leur permettre de continuer à se développer après la récolte. 

On coupe seulement ce qui sera bientôt utilisé, en commençant par l’extérieur de la plante et en travaillant vers l’intérieur.

On utilise le persil immédiatement pour la cuisson, ou on dépose des vos brins dans de l’eau pour les conserver au réfrigérateur quelques jours. 

On peut aussi bien le sécher le persil et en retirer les feuilles pour les ranger dans un récipient hermétique. 

Ou encore, on congèle les feuilles coupées dans un récipient hermétique pour un entreposage plus long.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *